Les statistiques de Santé Publique France ont été publiées concernant le nombre de cas de légionelloses en France survenues en 2019.

Bien que ces chiffres montrent une baisse après une année 2018 record,  ils confirment la tendance à l’augmentation qui se poursuit depuis ces 3 dernières années.

Figure 1. Evolution du nombre et du taux d’incidence annuels des cas notifiés de légionellose en France, 1988-2019
Figure 3. Nombre de cas mensuel notifiés de légionellose en France selon la date de début des signes, 2010-2019.

L’âge médian des cas était de 65 ans [de 7 à 104 ans].

Le sexe ratio homme/femme a été de 2,4 (1 281 hommes et 535 femmes).

L’incidence augmentait avec l’âge et le taux d’incidence les plus élevé était observé chez les personnes de plus de 80 ans (8,4 / 100 000).

97,9% des cas ont été hospitalisés.

Taux de létalité de 10% (160 décès en 2019)

La grande majorité des cas de légionellose était due à l’espèce Legionella pneumophila de sérogroupe 1 (Lp1), soit 95,4%